version numérique d'une vie

Étiquette : École de La Haye

Projet de doctorat – 4.6 La période 1893-1908 – La Loan Exhibition comme service aux membres, les artistes canadiens et Horatio Walker

Entre 2011 et 2019, j’ai travaillé sur un doctorat interuniversitaire en histoire de l’art. Je place ici le brouillon de ma thèse. Vous pouvez consulter le plan complet du projet et une description de mon parcours. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un brouillon.


4.6 La Loan Exhibition comme service au membres, la place des artistes canadiens et le cas d’Horatio Walker

Avec l’ouverture de la nouvelle galerie, la succession des expositions d’oeuvres prêtées et l’institutionnalisation de l’Exposition du Printemps, la « Loan Exhibition » se transforme en service aux membres. En montrant les nouvelles entrées dans les collections privées, elle continue de s’inscrire dans la mission de promotion des beaux-arts de l’association.

L’exclusion des artistes canadiens

Toutefois, le désir d’accrocher les meilleures œuvres appartenant aux membres dans le cadre des « Loan Exhibitions » écarte les artistes canadiens contemporains. La critique est clairement exprimée en 1895 : «  This exhibition goes to prove that Canadian talent is not appreciated, for out of 83 pictures, there are no Canadians represented. It seems strange with such names as Shannon, Peel, Fraser, Jacobi, Fowler, Bridgeman and many others to select from1. »

Projet de doctorat – 2.2 Caractéristiques des Loan Exhibitions – 2.2.7.2 Étude de cas de l’aspect collectif: John Hope et D. Lorn McDougall

Entre 2011 et 2019, j’ai travaillé sur un doctorat interuniversitaire en histoire de l’art. Je place ici le brouillon de ma thèse. Vous pouvez consulter le plan complet du projet et une description de mon parcours. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un brouillon.


GRAPHIQUE 19 Participation de John Hope aux « Loan Exhibitions ». Nombre de prêts par exposition

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén